sexologie

09 mars 2017

Scènes de la Vie Conjugale

Scenes_de_la_vie_conjugale

 

Genre : drame
Année : 1973

Durée : 2h48

Synopsis : Quelques moments cruciaux de la vie d'un couple. Chronique qui s'etend sur vingt ans, en six chapitres. Le couple, en apparence solide, que forment Marianne et Johann, se délite à partir du moment où Johan s'éprend d'une jeune femme, Paula. 

La critique :

Une fois n'est pas coutume. Pour la première fois, le blog, Sexologues.com, vous propose la chronique d'un film, mais pas n'importe lequel puisqu'il s'agit de Scènes de la Vie Conjugale, d'Ingmar Bergman et qui analyse les rapports amoureux dans un couple. Explications.

Scénariste, réalisateur et metteur en scène de théâtre, Ingmar Bergman s'est peu à peu imposé comme l'un des plus grands cinéastes de toute l'histoire du noble Septième Art. Sa filmographie débute dès 1946 avec deux films : Crise et Il pleut sur notre amour. Par la suite, Ingmar Bergman va signer de nombreux chefs d'oeuvre notoires et notables, entre autres, Le Septième Sceau (1957), Les Fraises Sauvages (1957), le trop méconnu La Source (1960), Persona (1966), Cris et Chuchotements (1972), La Flûte Enchantée (1975), ou encore Sonate d'Automne (1978).
Ses thèmes de prédilection ? La psychanalyse, l'analyse des comportements humains, la métaphysique, l'introspection et aussi cette fascination pour ce bon viel adage de Stendhal : "Au premier grain de passion, il y a le premier grain de fiasco".

Un axiome que Bergman va tenter de décortiquer avec l'illustre Scènes de la Vie Conjugale, un autre long-métrage majeur de sa filmographie. A l'origine, Scènes de la Vie Conjugale est une série de six épisodes destinée à la télévision suédoise et sortie en 1973. L'année suivante, Ingmar Bergman décide de réaliser un condensé de cette série télévisée pour le cinéma. Un choix qui s'avère judicieux puisque le long-métrage remporte plusieurs récompenses, notamment le Golden Globe Award du meilleur film étranger. La distribution du film réunit Liv Ullmann, Erland Josephson, Bibi Andersson, Jan Malmsjö, Gunnel Lindblom et Anita Wall. En vérité, il est difficile de parler du scénario du film.
Tout d'abord, Scènes de la Vie Conjugale se divise en six chapitres (ou six épisodes) bien distincts : Innocence et panique, L'art de cacher la poussière sous les meubles, PaulaLa vallée des larmesLes analphabètesEn pleine nuit dans une maison obscure quelque part sur terre.

18792545

Attention, SPOILERS ! (1) Johan et Marianne forment un couple heureux qui étale son bonheur conjugal dans les pages d’un magazine à la mode. Une soirée en compagnie d’un couple d’amis, Peter et Katarina, tourne au pugilat entre leurs deux invités. Marqués, Johan et Marianne commencent à se poser des questions sur un bonheur qui est peut-être factice. Les tensions montent jusqu’à ce que Johan annonce à Marianne qu’il la quitte pour Paula son amante (1).
Scènes de la Vie Conjugale se propose d'analyser et de décortiquer la construction puis la déconstruction d'un couple (Johan et Marianne) à priori idyllique. Ainsi, la première partie du film s'ouvre sur une interview des deux énamourés. Premier constat, ce couple chimérique n'a pas traversé de véritable cataclysme. Johan et Marianne forment le couple idéal, certes avec quelques disputes qui émaillent sporadiquement leur quotidien, mais rien qui ne puisse à priori ébranler leur amour. 

Une chimère. Lors de cette interview élusive, une gène, un manque ou plutôt un grain de passion - comme le déclamerait Stendhal - semble s'être essoufflé, ventilé, escapé depuis belle lurette. Preuve en est avec ce dîner durant lequel Johan et Marianne assistent à une violente dispute entre Peter et Katarina, un couple d'amis. En plein paradoxe de la passion, donc en pleine crise conjugale, les deux amants s'affrontent, s'invectivent, s'admonestent et s'agonisent d'injures.
Une autre réalité de la vie conjugale, celle que vous ne verrez jamais à la télévision, dans les journaux, dans les médias ou dans les sites de rencontre : toute relation conjugale est une lutte pour le pouvoir. Au fil du temps qui passe, le désir et la passion charnelle sont condamnés à s'étioler et à se désagréger. Invariablement. 

medium_scenes_de_la_vie_conjugale_1

Au grand dam d'Ingmar Bergman qui tente de comprendre pourquoi le couple semble condamné à vaciller puis à péricliter. La maxime de Stendhal devient alors une sorte de prophétie paradoxale et universelle. Mutin, Ingmar Bergman s'emploie alors à sonder les signes, les regards ostentatoires et les relations houleuses qui vont peu à peu à s'immiscer entre Johan et Marianne. En soi, la scène de ménage entre Peter et Katarina n'est qu'un catalyseur de la future tempête à venir. 
Le troisième chapitre, intitulé sobrement Paula, marque un tournant fatidique et rédhibitoire. Pour Johan et Marianne, c'est l'infidélité de monsieur qui va révéler cette faille et ce fossé inextinguible à l'intérieur du couple. Cette félonie, évidemment vécue comme une trahison, sonne le toxin de Marianne.

Dans l'incompréhension et le marasme total, la femme psychologue pense que c'est le manque de communication qui serait la cause primordiale et fondamentale de la faillite de son mariage. Une hérésie. Certes, hommes et femmes ne parlent pas le même langage et semblent condamnés à se méprendre et à converser invariablement dans le vide. Une réalité implacable. Et pourtant... Malgré la petite escapade avec Paula, Johan finit par revenir vers Marianne. 
Pour Ingmar Bergman, ce n'est ni la communication ni forcément cette amitié de façade qui façonnent ou cimentent le couple à long terme, mais ce sentiment ineffable d'attachement, celui qui renvoie les hommes et les femmes à leurs pulsions reptiliennes et archaïques. Ainsi inconsciemment, la féminité serait synonyme de maternage, de procréation, de soins, de douceur et d'instinct profondément nourricier ; alors que la masculinité serait intrinsèquement reliée à la sécurité et à la virilité. 

scenes-vie-conjugale-large2

Mais au fil du temps, ces images puissantes et primitives sont destinées à s'écrouler et à se déliter, inéluctablement, renvoyant le désir et la passion obsessionnelle dans leurs pénates. Ainsi, le couple s'engouffre dans une routine, dans une certaine forme de lassitude et tente de trouver des excuses à leur manque d'appétit sexuel. Ce n'est pas un hasard si Ingmar Bergman filme cette crise conjugale comme un quasi huis-clos, comme si le couple était fondamentalement condamné à l'impasse, à mutuellement s'étouffer pour ensuite se séparer, pour finalement se retrouver...
C'est ce même oxymore, conséquence de la lutte pour le pouvoir, qui semble dicter l'essence et la genèse d'un couple censé fonctionner sur la durée. Avec Scènes de la Vie Conjugale, Ingmar Bergman réalise tout simplement le meilleur film sur la complexité des rapports entre les hommes et les femmes. Indubitablement, un tel long-métrage, aussi fascinant qu'archaïque, mériterait sans doute un meilleur niveau d'analyse.

Olivier Walmacq et Djamel Benouis


23 février 2017

Programme de formation de sexologie clinique : Formation Walben

Programme de la formation Walben : formation de sexologie clinique et de thérapie conjugale

7 heures par jour sur six jours, coût 2 500 euros, formation sur Rouen (rue du Champmeslé, à côté de la cathédrale), prochaine session entre le 15 et le 20 mars 2017.

Formateurs : Djamel Benouis et Olivier Walmacq (sexologues cliniciens et thérapeutes de couples)

Numéro de tél : 06 67 45 07 57 ou 06 82 07 09 92

ou par mail : olivier.walmacq@gmx.fr

 

Les cours :

Histoire de la sexologie et les définitions de la discipline

La consultation en sexologie clinique

Ce qu’il faut savoir d’un point de vue administratif, conseils pour développer son réseau, les erreurs à ne pas commettre

L’essence du désir

Evolution de la pornographie

hypersexualisation

hypersexualité

La passion : définition, mythes et croyances

Le paradoxe de la passion : définition et conséquences 

La sexualité masculine et féminine : les principales notions

Les personnalités du dominant et du dépendant

Les couples heureux versus les couples malheureux 

La dysfonction érectile ou les troubles de l'érection

Cerveau masculin versus cerveau féminin : les différences entre les hommes et les femmes

Les besoins des hommes et des femmes dans leur couple

L’éjaculation précoce

Cancers et dysfonction érectile

Les principaux conflits conjugaux

Evolution de la sexualité  

La consultation en thérapie conjugale 

Les troubles du désir sexuel 

Anorgasmie, vaginisme et dyspareunie

Sexualité du troisième âge

Les troubles sexuels identitaires 


Kinésithérapie et autres méthodes

Mise en situation professionnelle 

Cas concrets

But de former de nouveaux sexologues et thérapeutes conjugaux

Quelques Commentaires

 

M. Barek Tounsi, psychanalyste à Paris : 

Bonjour à tous, 
Je viens de suivre, à Rouen en janvier 2017, la cession de formation "pour devenir sexologue et thérapeute de couple" que délivre Djamel Benouis et Olivier Walmacq. Cette formation est véritablement professionnalisante. Après avoir suivi cette formation, je me sens tout à fait armé sur le plan théorique et clinique pour exercer comme sexologue. 
Le contenu de cette formation est complet, solide et la démarche pédagogique qui alterne théories et mises en situations pratiques est à la fois sérieuse et attrayante. L'effort de schématisation des deux formateurs favorise la mémorisation. Les outils et les supports de cours sont très utiles et pratiques surtout lorsque l'on souhaite s'installer comme thérapeute de couple et sexologue. 

Je conseille très vivement à tous ceux qui choisissent de s'orienter vers ces deux métiers de suivre cette formation. 

Un grand merci à Djamel et Olivier (je me permets de vous prénommer) pour cette belle et intéressante formation.

 

Monsieur Mas, en reconversion professionnelle, installé depuis :

bonjour 
j'ai suivi le stage de janvier 2017 stage très complet hyper intéressant cours donnés par deux passionnés. 
Mr Olivier WALMACQ pour les cours de thérapie et kiné, ces cours sont bien menés avec une démarche et des explications qui vous rassures tout de suite sur la conduite à tenir face au patient. 
Mr Djamel BENOUIS pour les cours clinique,accrochez vous du haut niveau vous attend très claire dans ces explication une logique nous permets de comprendre malgré la complexité dans ce domaine. 
cours donnés dans une bonne ambiance je vous conseil de les contacter vous serez pas déçu

 

Formation Walben sur Paris : un programme de formation de sexologie clinique et de thérapie conjugale

sexologie

Programme de la formation Walben : formation de sexologie clinique et de thérapie conjugale

7 heures par jour sur six jours, coût 2 500 euros, formation sur Paris, prochaine session au mois d'avril 2017 : du 15 au 20 avril.

Formateurs : Djamel Benouis et Olivier Walmacq (sexologues cliniciens et thérapeutes de couples)

Numéro de tél : 06 67 45 07 57 ou 06 82 07 09 92

ou par mail : olivier.walmacq@gmx.fr

 

Les cours :

Histoire de la sexologie et les grandes définitions de la discipline 

La consultation en sexologie clinique

Ce qu’il faut savoir d’un point de vue administratif, conseils pour développer son réseau, les erreurs à ne pas commettre

L’essence du désir

Evolution de la pornographie

hypersexualisation

hypersexualité 

La passion : définition, mythes et croyances 

Le paradoxe de la passion : définition et conséquences 

La sexualité masculine et féminine : les principales notions

Les personnalités du dominant et du dépendant 

Les couples heureux versus les couples malheureux 

La dysfonction érectile ou les troubles de l'érection

Cerveau masculin versus cerveau féminin : les différences entre les hommes et les femmes

Les besoins des hommes et des femmes dans leur couple 

L’éjaculation précoce 

Cancers et dysfonction érectile 

Les principaux conflits conjugaux 

Evolution de la sexualité  

La consultation en thérapie conjugale 

Les troubles du désir sexuel 

Anorgasmie, vaginisme et dyspareunie 

Sexualité du troisième âge

Les troubles sexuels identitaires 

Les paraphilies

Kinésithérapie et autres méthodes

Mise en situation professionnelle 

Cas concrets

But de former de nouveaux sexologues et thérapeutes conjugaux

 

Quelques Commentaires sur la formation

 

M. Barek Tounsi, psychanalyste à Paris : 

 

Bonjour à tous, 
Je viens de suivre, à Rouen en janvier 2017, la cession de formation "pour devenir sexologue et thérapeute de couple" que délivre Djamel Benouis et Olivier Walmacq. Cette formation est véritablement professionnalisante. Après avoir suivi cette formation, je me sens tout à fait armé sur le plan théorique et clinique pour exercer comme sexologue. 
Le contenu de cette formation est complet, solide et la démarche pédagogique qui alterne théories et mises en situations pratiques est à la fois sérieuse et attrayante. L'effort de schématisation des deux formateurs favorise la mémorisation. Les outils et les supports de cours sont très utiles et pratiques surtout lorsque l'on souhaite s'installer comme thérapeute de couple et sexologue. 

Je conseille très vivement à tous ceux qui choisissent de s'orienter vers ces deux métiers de suivre cette formation. 

Un grand merci à Djamel et Olivier (je me permets de vous prénommer) pour cette belle et intéressante formation.

 

 

Monsieur Mas, en reconversion professionnelle, installé depuis :

 

bonjour 
j'ai suivi le stage de janvier 2017 stage très complet hyper intéressant cours donnés par deux passionnés. 
Mr Olivier WALMACQ pour les cours de thérapie et kiné, ces cours sont bien menés avec une démarche et des explications qui vous rassures tout de suite sur la conduite à tenir face au patient. 
Mr Djamel BENOUIS pour les cours clinique,accrochez vous du haut niveau vous attend très claire dans ces explication une logique nous permets de comprendre malgré la complexité dans ce domaine. 
cours donnés dans une bonne ambiance je vous conseil de les contacter vous serez pas déçu

 

 

Les sources historiques de la sexologie

formation-sexologue_800x800

 

Le terme sexologie apparaît en 1911 puis en 1931. On trouve cependant dans la mythologie un savoir antique sur la nature de l'orgasme. Un différend opposait à ce sujet Zeus et Héra. On choisit 48 sujets des deux sexes et 70 juges pour distinguer le plaisir orgastique d'une femme de celui d'un homme. Tirésias avait connu les deux sexes: il fut tour à tour homme, femme puis de nouveau homme. Il était tout trouvé pour arbitrer le différend. Il conclut à une intensité de l'orgasme dix fois plus grande chez la femme. On sait qu'il fut puni d'avoir contredit la thèse d'Héra. 

Notez qu'en 1938 le Dr E.Toulouse et Simonnet ont créé une éphémère "Association d'Etudes Sexologiques" et le Pr Achard avait également constitué une Société de Sexologie. En Europe l'Institut de Sexologie de Prague fondé en 1921 fut sans doute le premier du genre avant même celui de Berlin. 
Observez le glissement progressif du souci sexologique de Freud à Kinsey puis à W.H. Masters. Le premier était neuropsychiatre, le second biologiste et le troisième gynécologue. Gageons que le quatrième sera sexologue. On glisse du psychisme à la physiologie de l'orgasme. 
L'histoire de la sexologie en France va désormais se confondre avec l'histoire de la SFSC (Société Française de Sexologie Clinique). 
Il est aujourd'hui difficile de dénombrer l'ensemble des sociétés de sexologie en France comme dans le monde. Elles témoignent par leur vitalité que notre travail a été très utile. 

La sexologie accède à la modernité à partir de 1949. Des travaux significatifs jalonnent l'évolution de la sexologie moderne et notamment le célèbre rapport Kinsey, Martin et Pomeroy. La publication de cet ouvrage édité en 1949 fut un véritable scandale. Mais il eut un retentissement considérable dans la communauté scientifique. 

Puis vint enfin le travail sensationnel de W.H. Masters et V.E. Johnson. Ces deux fortes personnalités méritent chacune une description approfondie. Ils sont tous deux des gynécologues. Ce sont d'autre part des WASP, white anglo-saxon protestant, ce qui aux Etats-Unis possède une certaine importance. Nous avons pu constater à quel point quelques nations réformées avaient en 1974 pris de l'avance sur nos contrées latines et méditerranéennes pour des raisons qu'il appartiendra aux chercheurs d'approfondir. 

Leurs textes les plus importants sont certainement "Les réactions sexuelles" et "Les mésententes sexuelles et leur traitement". Comment présenter l'effet novateur, dans les années 1970, des études de W.H. Masters et V.E. Johnson et résumer en quelques paragraphes l'influence de leurs travaux sur nos propres cheminements intellectuels ? Depuis lors il est juste de dire que les thérapies ont beaucoup évolué depuis les sexothérapies ou psychothérapies comportementales élaborées par Masters et Johnson jusqu'à l'apparition des premières injections intracaverneuses, des prothèses péniennes du et du sildénafil" (ou viagra)

Intégralité de l'article sur : http://www.bulletindepsychiatrie.com/lutetia.htm, Dr Fineltain Ludwig, 1998, La sexologie clinique française : LA SEXOLOGIE CLINIQUE EVOLUTION ET DEVELOPPEMENT DES THERAPIES DEPUIS 20 ANS

 

20 février 2017

Formation Walben par correspondance

Oser-la-therapie-de-couple_imagePanoramique647_286

Bonjour, la formation Walben s'adresse aussi à ceux et à celles qui désirent suivre des cours de sexologie clinique et de thérapie conjugale par correspondance.

Coût total : 2000  euros 

Formateurs : Djamel Benouis et Olivier Walmacq (sexologues cliniciens et thérapeutes de couple)

Numéro de tél : 06 67 45 07 57 ou 06 82 07 09 92

ou par mail : olivier.walmacq@gmx.fr

 

Les cours :

Histoire de la sexologie et les grandes définitions de la discipline 

La consultation en sexologie clinique

Ce qu’il faut savoir d’un point de vue administratif, conseils pour développer son réseau, les erreurs à ne pas commettre

L’essence du désir

Evolution de la pornographie

hypersexualisation

hypersexualité 

La passion : définition, mythes et croyances 

Le paradoxe de la passion : définition et conséquences 

La sexualité masculine et féminine : les principales notions

Les personnalités du dominant et du dépendant 

Les couples heureux versus les couples malheureux 

La dysfonction érectile ou les troubles de l'érection

Cerveau masculin versus cerveau féminin : les différences entre les hommes et les femmes

Les besoins des hommes et des femmes dans leur couple 

L’éjaculation précoce 

Cancers et dysfonction érectile 

Les principaux conflits conjugaux 

Evolution de la sexualité  

La consultation en thérapie conjugale 

Les troubles du désir sexuel 

Anorgasmie, vaginisme et dyspareunie 

Sexualité du troisième âge

Les troubles sexuels identitaires 

Les paraphilies

Mise en situation professionnelle 

Cas concrets

But de former de nouveaux sexologues et thérapeutes conjugaux

 

Quelques Commentaires sur la formation

 

M. Barek Tounsi, psychanalyste à Paris : 

 

Bonjour à tous, 
Je viens de suivre, à Rouen en janvier 2017, la cession de formation "pour devenir sexologue et thérapeute de couple" que délivre Djamel Benouis et Olivier Walmacq. Cette formation est véritablement professionnalisante. Après avoir suivi cette formation, je me sens tout à fait armé sur le plan théorique et clinique pour exercer comme sexologue. 
Le contenu de cette formation est complet, solide et la démarche pédagogique qui alterne théories et mises en situations pratiques est à la fois sérieuse et attrayante. L'effort de schématisation des deux formateurs favorise la mémorisation. Les outils et les supports de cours sont très utiles et pratiques surtout lorsque l'on souhaite s'installer comme thérapeute de couple et sexologue. 

Je conseille très vivement à tous ceux qui choisissent de s'orienter vers ces deux métiers de suivre cette formation. 

Un grand merci à Djamel et Olivier (je me permets de vous prénommer) pour cette belle et intéressante formation.

 

 

Monsieur Mas, en reconversion professionnelle, installé depuis :

 

bonjour 
j'ai suivi le stage de janvier 2017 stage très complet hyper intéressant cours donnés par deux passionnés. 
Mr Olivier WALMACQ pour les cours de thérapie et kiné, ces cours sont bien menés avec une démarche et des explications qui vous rassures tout de suite sur la conduite à tenir face au patient. 
Mr Djamel BENOUIS pour les cours clinique,accrochez vous du haut niveau vous attend très claire dans ces explication une logique nous permets de comprendre malgré la complexité dans ce domaine. 
cours donnés dans une bonne ambiance je vous conseil de les contacter vous serez pas déçu

 

 


06 février 2017

Les 3 étapes pour le diagnostic de la dysfonction érectile

logo-dysfonction-erectile

 

Les trois étapes pour le diagnostic de la dysfonction érectile en sexologie clinique

 

1. Pour déterminer les causes de la dysfonction érectile, il faudra tout d’abord déterminer si c’est une cause psychogène, organique ou mixte

Dans le cadre d’une cause psychogène, il faudra tout d’abord poser les questions suivantes :

  • Y-a-t-il une érection matinale et/ou nocturne ? Si la réponse est négative, cela signifie que c’est une cause psychogène. Dans ce cas, faire une évaluation des antécédents psychologiques (liés à l’enfance), psychiques, familiaux et environnementaux (stress, travail, burnout, harcèlement…).
    La thérapie consistera à faire une thérapie dite psychologique avec si besoin, en fonction de la gravité, l’aide d’un psychologue
  • Depuis combien de temps dure ce trouble de l’érection ?

 

2. Dans le cas d’une pathologie organique, le patient aura des érections matinales et/ou nocturnes mais n’aura pas une érection suffisante (voire inexistante) lors d’un rapport sexuel. Dans ce cas, les critères à déterminer seront les suivants :

  • Recherche du périmètre ombilical qui doit être inférieur à 142 centimètres
  • Recherche d’une tension artérielle qui doit être inférieure à 13/8
  • Recherche d’une glycémie à jeun qui doit être inférieure à 1.20
  • Recherche des triglycérides et du cholestérol
  • Recherche d’un syndrome d’apnée du sommeil

Si parmi ces cinq critères, trois sont positifs alors on pourra dire que c’est une cause organique

 

Pour les causes mixtes, il sera nécessaire de vérifier, comme au premier paragraphe, les causes psychogènes et organiques.


Schéma de l’oxygénation de la fonction érectile

1. Monoxyde d’azote (NO)

2. Oxygène (O2)

3. Transcriptase

4. Protéine kinase

5. Erection

Tous ces éléments sont liés les uns aux autres et  bien mettre en rapport, comme cité dans le cours, les protéines et les enzymes qui interviennent pour jouer le rôle de facilitateurs dans cette fonction érectile. Bien penser aux hormones ocytocine, dopamine, adrénaline, sérotonine et les hormones œstrogène et progestérone.

Pour une bonne évaluation dans une recherche de dysfonction érectile, bien prendre en compte les antécédents médicaux, à savoir les traitements en cours et chirurgicaux (ablation de la prostate, infection pulmonaire…).

Dans le cadre de la prise en charge de la dysfonction érectile, les IPDE5 (cialis, viagra et levitra) peuvent être recommandés en complément d’une kinésithérapie du plancher pelvien et respiratoire.

 

Djamel Benouis

Traiter l'anorgasmie avec l'hypnose

hypnose-troubles-de-la-sexualité-810x481

Traiter l’anorgasmie avec l’hypnose

 

"Il arrive que la femme ait une vie sexuelle normale, hormis l’accès à l’orgasme. Le désir est présent, les fantasmes aussi, mais la montée du plaisir semble brutalement interrompue. Il n’y a pas d’aboutissement orgasmique à l’excitation sexuelle.

 

Cette inhibition est parfois secondaire à des troubles conjugaux plus ou moins récents. Mais dans la grande majorité des cas, la femme n’a jamais ressenti un orgasme. Nous parlons là de l’orgasme clitoridien qui est le plus fréquemment accessible puisqu’il est possible de l’obtenir dès l’enfance par la masturbation.

 

Si la femme a déjà connu une vie sexuelle harmonieuse et satisfaisante, le travail thérapeutique consistera à retrouver, sous hypnose, par une régression en âge, l’équilibre sexuel de l’époque. Dépasser un deuil, surmonter des mois de dépression, oublier un conflit, une rupture pour accéder de nouveau à un peu d’insouciance indispensable à l’orgasme.

 

Quand l’orgasme n’a jamais pu être déclenché (depuis la naissance), la stratégie est différente. Il s’agit de faire ressentir une sensation inconnue. Là, le travail du thérapeute consiste à réunir et installer tous les éléments conditionnant l’orgasme.

 

Suggestions thérapeutiques :

 

Comprendre par les exercices habituels sous hypnose ce qui a rendu impossible l’accès à l’orgasme : le plaisir interdit.

Dans les cas d’anorgasmie récente, les suggestions réveillent les fantasmes par la construction d’images érotiques sous hypnose. Chaque étape de la montée du plaisir est parcourue à nouveau pour rétablir les bons réflexes.

Dans les cas d’anorgasmie primaire (orgasme inconnu), les causes les plus fréquemment rencontrées sont

– craindre d’être dépendante de celui qui a le pouvoir de faire jouir.

– Idéaliser l’amour absolu au point de le vouloir platonique.

– Considérer l’orgasme comme une manifestation trop animale donc dégradante.

– Tenir les partenaires sexuels en échec.

– Attendre indéfiniment l’amant idéal,

A l’aide des informations obtenues, construire les suggestions opportunes.

Le nombre de séances varie de deux à dix suivant les cas, voire davantage, en sachant que la collaboration du conjoint facilite la thérapeutique".

 

Lien vers l'article complet : http://www.hypnose-medicale.com/troubles-de-la-sexualite/, AFEHM

 

05 février 2017

Traiter le vaginisme avec l'hypnose

therapie-sexuelle

Traiter le vaginisme avec l’hypnose

 

"Le vaginisme est l’impossibilité pour la femme de laisser pénétrer dans son vagin le sexe de son compagnon. La contraction involontaire des muscles du vagin empêche même l’introduction d’un spéculum gynécologique ou d’un doigt. Toute tentative est vécue comme douloureuse, angoissante entraînant une contracture des muscles du petit bassin. Cette peur peut évoluer vers une phobie.

 

Cette affection n’empêche pas la femme d’éprouver du désir et du plaisir sexuel (par des orgasmes clitoridiens).

 

La stratégie thérapeutique repose sur l’imagerie sous hypnose. Pendant l’hypnose, il est demandé à la patiente de visualiser la possibilité d’une pénétration et de décrire ce qu’elle ressent dans son corps : crispation, fermeture, etc. et adapter les exercices en fonction de ses progrès.

 

La participation éventuelle du partenaire peut être un élément déterminant dans le succès de la cure.

 

Suggestions thérapeutiques :

 

Parfois apparaissent des éléments qui viennent enrichir le tableau d’installation du vaginisme. I l semble que la violence du refus soit égale à la violence du désir.

Obtenir une relaxation, en particulier des muscles périnéaux. Les exercices portent en premier lieu sur la respiration puis sur les postures.

Fantasmer sous hypnose une relation sexuelle avec pénétration pour dédramatiser l’acte sexuel, le rendre accessible, son impossibilité étant due à une surévaluation de sa charge symbolique. L’imagerie visuelle porte sur des scènes amoureuses hallucinées, imaginées jusqu’à une participation corporelle satisfaisante.

Suggérer l’acte sexuel comme une complémentarité et non comme une fusion où l’un et l’autre se perdent en s’interpénétrant.

Le contenu précis des suggestions est fourni ou s’inspire du vécu de la patiente.

Les exercices, nombreux, sont fonction des patients, de leurs liens et rituels. Le nombre de séances d’hypnose pour traiter le vaginisme et leurs résultats varient selon l’intensité initiale de la phobie".

 

Lien vers l'article : http://www.hypnose-medicale.com/troubles-de-la-sexualite/, AFEHM

 

04 février 2017

Trouble de la sexualité et hypnose : frigidité et impuissance

6112013222413

Traiter la frigidité et l’impuissance avec l’hypnose

"La perte du désir sexuel conduit à la frigidité chez la femme et à l’impuissance chez l’homme. Si l’on exclut les causes organiques, restent les causes mentales qui sont à l’origine de la plupart des cas.

L’impossibilité d’accéder au désir peut être un symptôme isolé, en rapport avec une situation conflictuelle conjugale, un deuil ou un stress récent. Ce symptôme peut aussi faire partie d’un syndrome dépressif qui allie classiquement fatigue, pessimisme, perte d’intérêt pour la vie en général, y compris pour la vie sexuelle.

Le traitement de la frigidité et de l’impuissance repose d’abord sur la compréhension des causes déclenchantes et sur le traitement de l’éventuel syndrome dépressif. Les séances d’hypnose seront orientées vers la résolution de cette dépression. Pour vivre sa sexualité, il faut être libre de toute rumination, culpabilité. Le thérapeute doit aller au plus près des difficultés évoquées par son patient et les aborder les unes après les autres.

Suggestions thérapeutiques :

  • Passer le corps en revue et vérifier la tranquillité de l’équilibre dans chaque partie.
  • Relance de la vie fantasmatique : imaginer des scènes érotiques, réveil des zones érogènes.
  • Commande physiologique des sécrétions vaginales (lubrification) et pour l’homme de l’afflux sanguin nécessaire à la turgescence de la verge. C’est là le lien organique : produire avec des mots et des images des réactions hormonales, des modifications physiologiques"

 

Lien vers l'article complet : http://www.hypnose-medicale.com/troubles-de-la-sexualite/, AFEHM

 

 

27 janvier 2017

Qui sont les femmes violentes ?

1461599800

Qui sont les femmes violentes ?

Les études sur les femmes auteurs de violence conjugale manquent. Les seules données sur lesquelles on peut s'appuyer sont les recensements des morts violentes au sein des couples effectués chaque année par le ministère de l'intérieur. Avec un double biais : cela ne représente que la situation la plus extrême, l'homicide, et ne repose que sur l'étude de 25 cas en 2013.

Le portrait-robot qui en ressort est quasi similaire à celui des hommes. La femme qui en vient à donner la mort à son conjoint est « le plus souvent mariée, a entre 51 et 60 ans et n’exerce pas ou plus d’activité professionnelle », selon l'étude réalisée par la délégation aux victimes.

Les raisons du passage à l’acte, en cas d’homicide, diffèrent selon le sexe. Voici les plus fréquentes selon les témoignages des auteurs (lire, donc, par exemple « 33% des homicides au sein du couple causés par des femmes sont liés à une dispute »)

Le mode d'action est également différent ; alors que les hommes finissent pour la plupart par se saisir d’une arme à feu, les femmes optent plus souvent pour l’arme blanche.

En 2013, sur les 146 personnes décédées, 25 étaient des hommes. A chaque fois, il s’agissait de meurtre ou d’assassinat, et non pas d’homicide involontaire. Preuve que la violence délibérée est bien présente des deux côtés, que l’on soit homme ou femme.

(Lien de l’article  sur : http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/04/10/hommes-battus-des-chiffres-pour-comprendre-une-realite-meconnue_4613224_4355770.html)

 

25 janvier 2017

Hypnose et sexualité : introduction

Fotolia_93092712_XS-300x210

"Qu'il s'agisse de perte de la libido ou d'autres dysfonctions sexuelles, il faut noter que tout problème autour de la sexualité pose la question du rapport du patient :

à son propre corps ;

à l'autre ;

à la question de l'intime ;

à sa vie émotionnelle.

Par ailleurs, un certain nombre de troubles sexuels peuvent trouver une origine dans les traumatismes (physiques ou psychiques), ou ont une valeur de protection psychique (évitement d'une situation trop en lien avec une pulsion agressive, par exemple). La nature exacte du trouble tout autant que ses causes possibles, au moins aux yeux du patient, est donc nécessaire.

L'hypnose possède l'avantage, par rapport à d'autres approches en sexothérapie, d'être de nature "psychocorporelle", c'est-à-dire de questionner le dialogue du corps et de l'esprit dans ces problématiques qui touchent tant au corps qu'à la dynamique psychique et relationnelle d'un individu. Elle peut également permettre de retrouver des ressentis, des images et des cognitions parfois de façon plus directe qu'en discussion "simple".

Il est cependant à noter que l'hypnose appliquée à la sexothérapie n'est souvent qu'une méthode parmi d'autres et que dans ce domaine notamment, il peut être important de coupler différentes techniques entre elles. Nous pensons entre autres aux situations de thérapies de couples, qui peuvent bénéficier à la fois de sessions d'hypnose mais aussi d'une approche et d'une analyse de nature systémique, d'orientation psychanalytique ou autre (El Feki, 2007)".

L'Aide-mémoire d'hypnose, Antoine Bioy et al., 2010, Dunod.

Posté par jajanaja à 13:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 janvier 2017

Les paraphilies : étiologies, traitements et prise en charge

femme-pervers

 

Étiologies des paraphilies

 

"À ce jour, aucune corrélation n’a été établie par des travaux de bonne méthodologie entre les pratiques sexuelles déviantes et une quelconque anomalie génétique ou biologique.

La physiologie de la réponse sexuelle masculine et les modalités d’action de la testostérone, en particulier au niveau cérébral, étant encore l’objet de nombreuses études, la relation entre le taux de la testostérone et la violence sexuelle dans les pratiques sexuelles déviantes est toujours sujette à controverse, bien que les traitements visant à diminuer la testostéronémie par castration chimique soient préconisés chez certains types d’agresseurs sexuels. De nombreux autres neurotransmetteurs sont également impliqués. Des modèles d’études avec groupe témoin sont nécessaires, les études publiées à ce jour étant très insuffisantes dans leur méthodologie.

Même s’il n’existe pas d’études consensuelles, la prudence impose de ne pas prescrire d’androgènes chez les hommes ayants des antécédents de violences ou d’agressions sexuelles.


Traitements et prise en charge

 

Dans le domaine particulier des agressions sexuelles commises par des sujets pervers, certains traitements sont proposés. Deux classes médicamenteuses principales sont utilisées pour traiter les paraphilies : les antidépresseurs de type sérotoninergique et les antiandrogènes. Les premières recommandations internationales sur le traitement pharmacologique des paraphilies ont été publiées en 2010. Récemment, en France, deux antiandrogènes ont obtenu une autorisation de mise sur le marché (AMM) pour leur utilisation chez les délinquants sexuels : l’acétate de cyprotérone (Androcur®) et la triptoréline, analogue de la LH-RH (Salvacyl LP®). Mais ces traitements sont prescrits pour abraser les pulsions et non pour modifier les traits de personnalité du sujet. Le risque de récidive est important.

Le problème le plus difficile est celui de l’évaluation du risque de récidive et de la dangerosité. Il existe différents types d’échelles actuarielles ou cliniques qui peuvent aider à cette évaluation, mais un score global ne peut se substituer à l’analyse clinique d’un acte commis, dans sa complexité. Seule une prise en charge psychothérapique pourrait a priori permettre à un sujet de modifier les composantes pathologiques de sa personnalité, seule l’empathie du thérapeute vis-à-vis de l’agresseur, considéré le plus souvent par tous comme un « monstre », peut lui redonner l’humanité nécessaire à l’abandon de ses mécanismes de déni.

Plus récemment, certaines équipes ont cherché des alternatives pharmacologiques à la castration chimique. Une revue récente de la littérature sur la place des antidépresseurs de type inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (IRSS) dans le traitement des auteurs d’infractions sexuelles a mis en évidence que ceux-ci n’étaient une aide thérapeutique que dans les troubles sexuels addictifs et n’avaient aucune efficacité dans les paraphilies [37]: cependant, il n’y avait aucune étude randomisée versus placebo ni versus castration chimique dans ce groupe.

Les IRSS peuvent être indiqués, hors AMM, chez les sujets paraphiles en cas de contre-indication à la castration chimique :

• jeunes auteurs n’ayant pas terminé leur puberté ;

• psychose chronique ;

• risque thromboembolique ;

• antécédents d’épilepsie ;

• ostéoporose importante.


Ils semblent efficaces, à des doses élevées, si la paraphilie est à forte tendance compulsive ou en cas de paraphilie de faible dangerosité, c’est-à-dire à faible risque de passage à l’acte, l’exhibitionnisme par exemple.

La sexologie a certainement une place dans la prise en charge des auteurs d’infractions à caractère sexuel, que ce soit chez les mineurs ou les adultes. Les sexologues sont pour le moment plus présents dans les soins aux victimes que dans l’approche expertale ou curative des auteurs.

Les recommandations de l’HAS pour la prise en charge des sujets pédophiles (actes paraphiles sur des mineurs de moins de 15 ans) ont été publiées en 2009.

Six niveaux ont été individualisés en fonction du profil du sujet paraphile, allant d’un risque très faible de passage à l’acte pour le niveau 1, où une psychothérapie est recommandée, à une paraphilie de dangerosité criminologique élevée correspondant au niveau 6, où une castration chimique par Androcur® et analogue de la LH-RH (Salvacyl®) est indiquée en première intention parallèlement à une psychothérapie".

Lien de l'article sur : http://www.urofrance.org/sites/default/files/fileadmin/documents/data/PU/2013/v23i9/S1166708712006306/main.pdf, "Pratiques sexuelles déviantes, paraphilies, perversions", P. Blachèrea , F. Cour, 2012

 

 

23 janvier 2017

Classification des paraphilies

jrnzdghjjsr

 

Classification actuelle des paraphilies


Classification générale

Le DSM reconnaît comme paraphilies les catégories suivantes :

• l’exhibitionnisme : fait d’obtenir du plaisir sexuel en s’exhibant (surtout en public), notamment en montrant ses organes génitaux ou en s’affichant lors d’une relation sexuelle dans les lieux publiques non prévus à cet effet;

• le fétichisme : nécessité d’utiliser des objets non sexuels ou des parties du corps d’une personne pour obtenir une excitation sexuelle ;

• le frotteurisme : excitation sexuelle obtenue par frottement contre des personnes non consentantes (par exemple, toucher les seins ou les organes génitaux d’une autre personne de manière à ce que la chose paraisse accidentelle, dans une foule);

• la pédophilie : attirance sexuelle pour les enfants prépubères ou péripubères ;

• le masochisme sexuel: plaisir sexuel obtenu en subissant de la douleur ou des humiliations ;

• le sadisme sexuel: plaisir sexuel obtenu en infligeant de la douleur ou des humiliations ;

• le voyeurisme : plaisir sexuel obtenu en observant d’autres personnes, notamment dans leurs relations intimes, à leur insu dans un lieu privé ;

• le transvestisme fétichiste : attraction sexuelle pour des vêtements du sexe opposé ;

• les paraphilies non spécifiées comme la zoophilie où c’est un animal qui est l’objet du désir sexuel. . .

 

Toutes ces paraphilies doivent impérativement remplir deux critères A et B :

• le critère A correspond à la nature de la paraphilie, qui peut être soit une fantaisie imaginative sexuellement excitante, soit une impulsion sexuelle ou un comportement répété et intense apparaissant depuis au moins six mois ;

• le critère B est lui aussi obligatoire : pour qu’une paraphilie soit reconnue comme telle par le DSM, il faut que cette fantaisie, cette impulsion ou ce comportement soit à l’origine d’une souffrance cliniquement significative ou d’une altération d’un fonctionnement social professionnel ou dans d’autres domaines importants.

Lien de l'article sur : http://www.urofrance.org/sites/default/files/fileadmin/documents/data/PU/2013/v23i9/S1166708712006306/main.pdf, "Pratiques sexuelles déviantes, paraphilies, perversions", P. Blachèrea , F. Cour, 2012

 

 

Posté par jajanaja à 13:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22 janvier 2017

Initiation à la thérapie familiale systémique

 

Initiation à la thérapie familiale systémique sur Rouen au mois de mars 2017 et Paris au mois de mai 2017.

Formateurs : Djamel Benouis (Master 2 en clinique familial et pratiques systémiques, sexologue clinicien et thérapeute conjugal et familial) et Olivier Walmacq (Licence de Psychologie, sexologue clinicien et thérapeute conjugal)

Coût : sur dix jours en discontinu, 2000 euros

Tél : 06 67 45 07 57 ou 06 82 07 09 92

mail : olivier.walmacq@gmx.fr

 

Programme de l'initiation : 

 

Epistémologie systémique 

 

La théorie générale des systèmes

Le système familial et son bassin d’attraction : rituels, mythes et épistemè,

Le système comme équilibre et le problème comme solution

La pragmatique de la communication,

Psychologie sociale des interactions inter-individuelle,

Les modalités de fonctionnement groupal

Les différents niveaux d’apprentissage de Bateson,

Corps et identité : une perspective ethnologique et systémique

 

Les outils de la systémie

 

Alliance avec la famille, affiliation et éthique

Les modalités de recadrage dans l’entretien systémique,

Le génogramme,

Les constellations familiales.

 

Pratiques et techniques des différentes approches de la clinique familiale et systémique

 

L’approche structurale,

L’approche contextuelle,

Les thérapies brèves,

La thérapie familiale par phase

L’approche trigénérationnelle de l’Ecole de Rome,

L’approche intégrative,

La thérapie familiale psychanalytique

 

Conduite de l’entretien, élaboration et pratique clinique

Techniques de l’entretien : premier entretien et exploration du problème, recadrage du symptôme, questionnement circulaire, hypothèses de travail, la fin de la prise en charge ;

Méthodologie de l’élaboration et de la pratique clinique : structures et frontières des systèmes familiaux, angoisse et différenciation de soi dans la famille, temps, mythes, logiques familiales, loyauté et légitimité destructrice, programme officiel et construction du monde.

 

Les contextes d’intervention

 

Intervention auprès des familles et déontologie,

L’intervention auprès des familles en situation de crise dans différents contextes,

Pratique systémique dans une unité d’hospitalisation mère-bébé,

Approche systémique en pédopsychiatrie,

Thérapie multifamiliale,

 

Indications

 

Famille et bébés,

Famille et petite enfance,

Famille et adolescence : entre identité et appartenance,

Famille et troubles de l’apprentissage,

Famille et troubles du comportement alimentaire,

Famille et addiction,

Schizophrénies,

Familles abandonniques,

Famille, traumatisme et pacte dénégatif,

Famille et transmission du traumatisme,

Famille et handicap,

Famille et deuil,

Familles recomposées

 

L'Addyi, le Viagra au féminin

vrouwelijke-viagra

 

"L'agence américaine des médicaments a donné son accord pour la commercialisation du premier viagra féminin. Un produit censé pallier le manque d'appétit sexuel de certaines femmes

Pilule bleue pour les hommes, rose pour les femmes… Forcément. L’Addyi, le premier viagra féminin, va entrer sur le marché américain après le feu vert donné par l’Agence américaine des médicaments, ce mardi 19 août.

Pourtant, la Food and Drug Administration (FDA) n’avait pas été convaincue par les effets de cette pilule. Le produit avait été rejeté à deux reprises, en 2010 et en 2013. Mais c’était sans compter sur le lobbying de Sprout Pharmaceuticals, la firme qui a développé l’Addyi.

A qui s'adresse-t-il ?

Selon plusieurs études médicales, au moins 40 % des femmes non ménopausées présenteraient une hypoactivité sexuelle qui ne résulterait d’aucun problème biologique, psychologique ou d’une interaction de médicaments. L’Addyi s’adresse à ces personnes.

"Cette autorisation fournit aux femmes souffrant d'un faible désir sexuel une option de traitement", a expliqué Janet Woodcock, directrice au centre d'évaluation et de recherche sur les médicaments de FDA.

Selon l’Agence américaine des médicaments, ce dysfonctionnement est caractérisé par un faible désir sexuel qui provoquerait une angoisse ou des difficultés au sein du couple. Le syndrome peut toucher des femmes qui n’avaient jusque-là aucun problème avec leur libido.

Comment ce viagra fonctionne-t-il ?

Si le viagra pour hommes stimule les parties génitales, la pilule rose agit directement sur le cerveau de la femme. Ce produit servirait donc d’aphrodisiaque et doperait le désir sexuel féminin.

Le Flibanserin, commercialisé sous le nom d’Addyi, agit sur la sérotonine, hormone qui a un rôle important dans plusieurs fonctions psychologiques comme le sommeil, l’agressivité, les comportements alimentaires et sexuels ou encore la dépression.

Cette molécule était d’ailleurs testée comme antidépresseur jusqu’à ce que les chercheurs découvrent ses propriétés aphrodisiaques. Le viagra féminin serait donc né d’un accident, comme son homologue masculin qui était initialement destiné à être un médicament pour le cœur.

Est-il efficace ?

Trois essais cliniques ont été menés aux Etats-Unis et au Canada sur 2.400 femmes non ménopausées et âgées de 36 ans en moyenne, qui souffraient de ce syndrome de faible désir sexuel.

Seulement 10 % d’entre elles ont fait part d’une amélioration significative de leur satisfaction dans leurs relations sexuelles. Le produit "n’a apparemment pas amélioré les performances sexuelles", précise la FDA.

Est-il sans risque ?

Le Flibanserin peut provoquer de la somnolence, une importante chute de tension artérielle et même des syncopes. Des effets secondaires qui augmentent avec la prise d’alcool ou de certains médicaments.

Pour le moment, l’Addyi ne sera disponible qu’aux Etats-Unis. Les pharmacies pourront le vendre uniquement sur ordonnance médicale. La FDA n’a d’ailleurs approuvé la commercialisation du produit qu’à la condition que Sprout pharmaceuticals indique clairement sur une étiquette tous les risques encourus".

Juliette Pousson, L'Obs, 2015,  lien de l'article sur : http://tempsreel.nouvelobs.com/sante/20150819.OBS4389/viagra-pour-femmes-ce-que-l-on-sait-de-la-nouvelle-pilule-rose.html

 

21 janvier 2017

Le faux viagra : attention aux contrefaçons !

 

"Le terme Viagra est désormais rentré dans les moeurs et peut faire référence à tout produit permettant d’améliorer les troubles de la dysfonction érectile. Ainsi, il est courant de trouver des articles sur internet faisant référence à des remèdes naturels, tels que le ‘Viagra naturel’ ou d’autres médicaments qui ressemblent à tout sauf au véritable viagra.

Ces dernières années, la vente de médicaments illégaux ou de contrefaçons sur internet a explosé. Ces médicaments sont généralement proposés sans ordonnance médicale, ou via une offre de réduction ou d’essai.

Kamagra

Le Kamagra est l’exemple parfait de ces médicaments disponibles sur internet sans ordonnance. Il provient à l’origine d’Inde et est interdit en France ou au Royaume-Uni. Pourtant ce médicament rencontre un certain succès sur internet et des hommes n’hésitent pas à suivre ce traitement sans contrôle médical, ce qui peut être extrêmement dangereux pour la santé.

Viagra contrefait

Les contrefaçons de Viagra sont un réel problème sur internet. Elles sont souvent présentées comme étant du vrai Viagra et vendues à un prix réduit ou proposées gratuitement comme offre d’essai. Produits sans contrôle, les comprimés contrefaits de Viagra sont illégaux et peuvent être très dangereux pour la santé.

A quoi doivent ressembler vos comprimés Viagra ?

  1. Les comprimés Viagra ont les caractéristiques suivantes:

  • Couleur bleue
  • Forme losange
  • Les lettres ‘VGR’ et le dosage sont gravés sur l’un des deux côtés du comprimé
  • Le logo officiel de ‘Pfizer’ doit être gravé de l’autre côté du comprimé
  • Les comprimés doivent être emballés dans une emballage-coque comme présenté ci-dessous
  • Le comprimé doit avoir un dosage de 25, 50 ou 100mg
  • Le comprimé doit être solide et pelliculé et n’avoir aucun goût
  1. En outre:

  • Chaque paquet contient 4 comprimés
  • Ces mêmes paquets se composeront toujours d’un multiple de 4 comprimés, pouvant aller jusqu’à 32
  • La boite contient aussi un hologramme Pfizer
  • Des inscriptions en braille sont inscrites sur la boite
  • La boite se compose des comprimés et de la notice patient
  1. Les comprimés Viagra n’ont pas les caractéristiques suivantes:

  • Les comprimés n’ont pas d’autres couleurs ou formes que celles indiquées précédemment
  • Avoir une autre inscription autre que celles déjà décrites plus haut
  • Être délivrés en vrac et sans l’emballage-coque
  • Être délivré dans une boite sans inscription du laboratoire pharmaceutique Pfizer
  • Être vendus dans un emballage d’un multiple autre que 4
  • Être endommagés ou s’ils semblent avoir été trempés dans quelques chose
  • Avoir un goût particulier

A quoi ressemble le Viagra authentique ?

  1. Photographies de la boite de Viagra

box-tablet

  1. Photographies de l'emballage (recto/verso)

tablet-rectotablet-verso (1)

  1. Photographies du comprimé (recto / verso)

pill-rectoPill-verso

 

Alors pourquoi certains achètent du Viagra contrefait ?

Le coût réel du Viagra est l’une des explications principales expliquant pourquoi un certain nombre de personnes sont tentées d’acheter du Viagra ‘bon marché’.

Lorsque vous achetez un médicament sur internet, la première des priorités doit être votre sécurité. Aucun traitement médical pour l’impuissance peut être acheté sans ordonnance. Cette exigence s’explique par le faire que ce type de traitement ne convient pas à tous. Si votre historique médical inclut certaines maladies, dont des maladies cardiaques ou des artères, la prescription de cette catégorie de médicament peut vous être dangereuse.

Néanmoins. On peut constater que les consommateurs sont de plus en plus conscients des dangers de la contrefaçon de médicaments sur internet. Comme le montre le graphique ci-dessous, les termes ‘gratuit’ et ‘pas cher’ associés au Viagra sont de moins en moins recherchés sur les moteurs de recherche:

Googletrends

Free - Cheap

 

  1. Où puis-je acheter du Viagra en sécurité ?

Le danger que représente l’achat d’un traitement médical en ligne est souvent mis en avant par le monde médical. Il est vrai que lorsqu’on prend la décision de commander un médicament sur internet, il est nécessaire de se diriger vers des sites internet de confiance. Des sites internet vous proposant du Viagra à un prix bas ou sans ordonnance doivent vous alarmer". 

(Article disponible sur le lien suivant : https://fr.treated.com/impuissance/viagra/reconnaitre-viagra-contrefait)

Surtout, le plus important est de consulter votre médecin généraliste et donc de vous rendre en pharmacie avec une prescription médicale. Mieux vaut éviter l'achat de viagra par internet d'une manière générale. Remarque valable pour les autres médicaments de type IPDE5 (les facilateurs de l'érection) de type Cialis et Levitra.

19 janvier 2017

Perversion et paraphilie

ou-commence-la-perversion-sexuelle-1595808

 

 

Perversion/Paraphilie


Longtemps, le terme « perversion » a désigné les pratiques sexuelles qui étaient considérées comme hors normes et en tout cas socialement réprouvées. Ce terme était extrêmement ambigu car il désignait également la perversion morale.

C’est ainsi qu’est né le concept de paraphilie, dont l’intérêt est de ne pas se définir en référence à une culture ou à une morale, mais de décrire quelles sont les sexualités qui peuvent être considérées comme pathologiques :

le terme de « paraphilie », correspondant à une pratique sexuelle déviante, a ainsi remplacé l’expression « perversion sexuelle », y compris dans le domaine de l’expertise judiciaire.

Il faut savoir également différencier l’acte de l’auteur: une personnalité pathologique perverse peut avoir, ou non, une sexualité paraphile. À l’inverse, une paraphilie peut être commise par quelqu’un n’ayant pas une personnalité perverse : c’est le cas de sujets frustes, comme par exemple des déficients intellectuels où la paraphilie peut alors n’être que circonstancielle, ou de sujets, quelquefois psychopathes, mais pas toujours, sous emprise de l’alcool ou de différentes drogues comme l’ecstasy. . .

Le terme de « paraphilie » est aujourd’hui employé dans la plupart des classifications modernes notamment celle du DSM IV.R

Dans le DSM IV.R, la paraphilie désigne « un fantasme, une impulsion ou un comportement sexuel récidivant et sexuellement excitant, survenant depuis au moins six mois et provoquant un désarroi cliniquement significatif ou une altération du fonctionnement social, professionnel ou dans d’autres domaines importants ». Il s’agit donc bien d’une sexualité pathologique, qui entraîne une gêne, une souffrance chez le sujet en compromettant son insertion sociale.

 

Lien de l'article sur : http://www.urofrance.org/sites/default/files/fileadmin/documents/data/PU/2013/v23i9/S1166708712006306/main.pdf, "Pratiques sexuelles déviantes, paraphilies, perversions", P. Blachèrea , F. Cour, 2012

 

Posté par jajanaja à 19:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17 janvier 2017

Les paraphilies : introduction

2272

 

Les paraphilies

 

"Les pratiques sexuelles déviantes sont appelées dans la nomenclature actuelle des paraphilies. Cette entité clinique correspond à toute pratique sexuelle étiquetée « hors normes » par rapport aux critères concernant les actes sexuels de la société où vit le sujet.

Elle répond à des signes précis, en premier lieu la souffrance induite par ce trouble ou une altération du fonctionnement social, professionnel, familial. Les paraphilies de type pédophile ont des critères stricts d’âge, la victime devant avoir moins de 16 ans, avec une différence d’au-moins cinq ans avec l’auteur de l’acte. Les actes sexuels considérés comme illégaux sont des délits ou des crimes, selon leur gravité, sanctionnés par le Code pénal. En langage courant sont toujours utilisés les termes de pervers et perversion. Ce concept est différent de celui de paraphilie : un pervers pouvant, ou non, avoir un comportement sexuel paraphile. Pour faire le diagnostic d’un trouble de la personnalité de type pervers, il faut que tous les critères soient réunis : narcissisme, utilisation de l’autre comme objet pour son propre plaisir, avec au premier plan des mécanismes de déni et de clivage de la personnalité en double facette qui enlèvent tout sentiment de culpabilité au pervers.

Le traitement médicamenteux des paraphilies est insuffisant à lui-seul, car les mécanismes de déni sont tels que seules les pulsions sexuelles y sont accessibles, avec un risque important de récidive. Seule une prise en charge psychothérapique associée peut permettre de modifier les composantes pathologiques d’une personnalité perverse.

L’urologue est susceptible d’être confronté dans sa pratique quotidienne à des patients ayant des pratiques sexuelles déviantes, appelées maintenant paraphilies. Ceux-ci peuvent présenter un trouble de la personnalité de type pervers. L’urologue doit connaître les caractéristiques principales de ces différentes entités cliniques afin d’éviter des erreurs de prescription, notamment un traitement androgénique, et de proposer une prise en charge psychiatrique adaptée".

(lien de l'article disponible sur : http://www.urofrance.org/sites/default/files/fileadmin/documents/data/PU/2013/v23i9/S1166708712006306/main.pdf, Pratiques sexuelles déviantes, paraphilies, perversions, P. Blachèrea , F. Cour, 2012)

 

Posté par jajanaja à 21:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 décembre 2016

Formation pour devenir sexologue et thérapeute de couple

La prochaine session de formation pour devenir sexologue clinicien et thérapeute conjugal se déroulera a partir du 15 janvier

2017 à Rouen rive droite. Cette formation vous permettra de vous installer en libéral et d'exercer votre future profession.

Aujourd'hui, la demande est croissante et les couples en crises son nombreux. Pour nous contacter, cliquez sur la rubrique "Contacter l'auteur".

Voici le programme de la formation :

La sexualité masculine et ses généralités

 

Les troubles de l'éjaculation

 

La dysfonction érectile 
Les IPDE5

 

Cancer et sexualité 

 

La sexualité au fil des âges

 

Les troubles de l'identité sexuelle 

 

La sexualité féminine et ses généralités

 

Les troubles du désir sexuel 

 

Comment mettre en place son cabinet sexologique et de thérapie conjugale ? Les méthodes, le travail administratif et le développement de son réseau. Les erreurs à ne pas commettre

 

L'évolution et l'histoire de la pornographie

 

La passion et le paradoxe de la passion 

 

L'évolution du désir au cours de l'histoire : les différences entre le désir, l'amour et la passion, neurobiologie des cerveaux masculins et féminins, phallus versus fascinus, impact du féminisme dès les années 1970

 

Iniatiation à la thérapie conjugale

 

Mise en situation professionnelle avec des cas concrets de thérapie sexologique et de thérapie conjugale

 

 

Posté par jajanaja à 19:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

25 janvier 2016

Index des articles: A à D

Index des articles : A à D



 
 

 




  


 
 

 ?






   




   


 
 



 



 




mière partie), onde partie) 


 ?
 ?
 ?
,el, 
 ?    
    




 ?  

e), ), ie)

  





    


 




  

 
  


 
 


   

  




Posté par jajanaja à 13:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,