formation-sexologue_800x800

 

Le terme sexologie apparaît en 1911 puis en 1931. On trouve cependant dans la mythologie un savoir antique sur la nature de l'orgasme. Un différend opposait à ce sujet Zeus et Héra. On choisit 48 sujets des deux sexes et 70 juges pour distinguer le plaisir orgastique d'une femme de celui d'un homme. Tirésias avait connu les deux sexes: il fut tour à tour homme, femme puis de nouveau homme. Il était tout trouvé pour arbitrer le différend. Il conclut à une intensité de l'orgasme dix fois plus grande chez la femme. On sait qu'il fut puni d'avoir contredit la thèse d'Héra. 

Notez qu'en 1938 le Dr E.Toulouse et Simonnet ont créé une éphémère "Association d'Etudes Sexologiques" et le Pr Achard avait également constitué une Société de Sexologie. En Europe l'Institut de Sexologie de Prague fondé en 1921 fut sans doute le premier du genre avant même celui de Berlin. 
Observez le glissement progressif du souci sexologique de Freud à Kinsey puis à W.H. Masters. Le premier était neuropsychiatre, le second biologiste et le troisième gynécologue. Gageons que le quatrième sera sexologue. On glisse du psychisme à la physiologie de l'orgasme. 
L'histoire de la sexologie en France va désormais se confondre avec l'histoire de la SFSC (Société Française de Sexologie Clinique). 
Il est aujourd'hui difficile de dénombrer l'ensemble des sociétés de sexologie en France comme dans le monde. Elles témoignent par leur vitalité que notre travail a été très utile. 

La sexologie accède à la modernité à partir de 1949. Des travaux significatifs jalonnent l'évolution de la sexologie moderne et notamment le célèbre rapport Kinsey, Martin et Pomeroy. La publication de cet ouvrage édité en 1949 fut un véritable scandale. Mais il eut un retentissement considérable dans la communauté scientifique. 

Puis vint enfin le travail sensationnel de W.H. Masters et V.E. Johnson. Ces deux fortes personnalités méritent chacune une description approfondie. Ils sont tous deux des gynécologues. Ce sont d'autre part des WASP, white anglo-saxon protestant, ce qui aux Etats-Unis possède une certaine importance. Nous avons pu constater à quel point quelques nations réformées avaient en 1974 pris de l'avance sur nos contrées latines et méditerranéennes pour des raisons qu'il appartiendra aux chercheurs d'approfondir. 

Leurs textes les plus importants sont certainement "Les réactions sexuelles" et "Les mésententes sexuelles et leur traitement". Comment présenter l'effet novateur, dans les années 1970, des études de W.H. Masters et V.E. Johnson et résumer en quelques paragraphes l'influence de leurs travaux sur nos propres cheminements intellectuels ? Depuis lors il est juste de dire que les thérapies ont beaucoup évolué depuis les sexothérapies ou psychothérapies comportementales élaborées par Masters et Johnson jusqu'à l'apparition des premières injections intracaverneuses, des prothèses péniennes du et du sildénafil" (ou viagra)

Intégralité de l'article sur : http://www.bulletindepsychiatrie.com/lutetia.htm, Dr Fineltain Ludwig, 1998, La sexologie clinique française : LA SEXOLOGIE CLINIQUE EVOLUTION ET DEVELOPPEMENT DES THERAPIES DEPUIS 20 ANS